Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit. Aenean commodo ligula eget dolor. Aenean massa. Cum sociis Theme natoque penatibus.

Latest Posts

    Sorry, no posts matched your criteria.

Retour sur la participation de Melanie Hollander à la compétition PSO à Biarritz

Home  /  Bien être   /  Retour sur la participation de Melanie Hollander à la compétition PSO à Biarritz

Retour sur la participation de Melanie Hollander à la compétition PSO à Biarritz

Mélanie Hollander remporte la 8èmeplace de la catégorie Artistic Junior Senior 4 au PSO Biarritz

Ce samedi 30 novembre, Mélanie Hollander, l’une de nos élèves, performait dans le cadre de la prestigieuse compétition « Pole Sport Organization » créée en 2012 aux USA et organisée en France (à Biarritz) pour la première fois cette année !

Nous l’avons interviewée pour qu’elle nous parle d’elle, de sa préparation, de la manière dont elle a vécu sa compétition et de ses projets !

 

Merci Mélanie d’accepter de répondre à nos questions ! Peux-tu commencer par nous parler de toi pour nous permettre de faire ta connaissance ?

 

J’ai 39 ans et je suis née dans le Nord Pas de Calais. Je suis venue m’installer en Savoie en 2006, 3 mois après la naissance de mon 1er garçon Yanis. Depuis Mathias, 10 ans et Tobias, 3 ans sont arrivés. Entre temps, j’ai fait un autre bébé puisque j’ai créé mon entreprise Vers-Toi pour accompagner les personnes âgées et dépendantes à leur domicile. Ce bébé est devenu un ado et j’ai eu besoin d’une soupape pour maintenir mon esprit et mon corps.

 

C’est comme ça que j’ai essayé la Pole en Mai 2018, comme cadeau d’anniversaire que je me suis moi-même offert pour mes 38 ans ! J’ai tapé juste, j’avais exactement besoin de cela ! Revoir mon corps, redessiner quelques formes, sentir l’effort et le dépassement de soi, m’obliger à un temps rien que pour moi… Le contexte de la Pole correspond à mes besoins de femme sportive et indépendante. Je m’y sens libre de toutes contraintes et mon téléphone peut bien sonner… il n’y a pas de réseau à l’Académie J

 

Je suis de nature déterminée, courageuse, fonceuse, je ne lâche rien… Quitte à tomber et même de haut… Je préfère prendre des risques dans la vie. Ces traits de caractère font de moi quelqu’un de très naturel dans mes relations, quelqu’un qui ne porte pas de masque. Mélanie Maman, Chef d’entreprise ou Élève de Pole Académie est la même personne. Je suis discrète mais je prends beaucoup de place. Un ami m’a d’ailleurs dit récemment : « Heureusement que tu ne fais pas 10 cm de plus ! » ! Cela m’a fait rire car je ne suis en effet pas très grande !

 

 

Peux-tu nous dire ce qui t’as donné envie de t’inscrire à la compétition PSO ?

J’avais deux objectifs pour cette année 2019 :

Faire un drop à la Pole (une figure très impressionnante visuellement où l’on glisse et se rattrape au dernier moment dans la barre, NDLR)

Et m’inscrire à une compétition !

 

Je dis ce que je fais et je fais ce que je dis ! Du coup, je dois toujours faire très attention aux paroles que je prononce !!!

 

J’aime sortir de ma zone de confort et découvrir de nouvelles choses, la compétition était parfaite pour ça !

 

On imagine que préparer une compétition n’est pas un long fleuve tranquille ! Comment ça s’est passé pour toi ?

J’ai commencé à m’entraîner en Septembre. Je me suis inscrite au PSO avec Léa Perrillat et on a visé haut : Level 4 en catégorie Sénior (oui, apparemment en pole on est rapidement grabataire !!!).

 

Ensuite, j’ai choisi une musique qui me parlait « Je veux être vieux » de Slimane car c’est cela ma vie : mes aînés, mes enfants… et vivre tout simplement !

 

Après j’ai commencé à choisir les figures, les combos et mes transitions, bref à structurer ma chorégraphie avec l’aide de Léa.

 

J’ai réservé 10 séances privées pour me relâcher et m’entrainer en toute intimité. Léa est ma coach et je considère que c’est LA personnalité de l’année 2019 ! J’en ai usé et abusé de septembre à fin Novembre, en ce samedi 30/11 où elle était présente à Biarritz.

 

Et puis le jour J, tant attendu et tant redouté à la fois (on imagine…), arrive… comment l’as-tu vécu ?

Le Jour J, j’étais bien car j’avais dormi à l’hôtel, de 20h30 à 7h du matin sans être réveillée par l’un de mes enfants… Le pied !!

Bien reposée, méga petit déjeuner, et hop j’ai filé voir la salle du Colisée et essayer les barres.

Les essais ne m’ont pas fait peur mais j’ai préféré faire abstraction des autres filles.

 

Retour à ma chambre pour me préparer mentalement, vers 11h je récupérais Léa à l’aéroport en guise d’échauffement.

 

Puis retour vers le Colisée et là, tout s’est enchaîné : mise en condition, habillage et maquillage, petit chignon made by Léa, étirements, concentration, musique aux oreilles, j’ai refait ma choré mentalement.

 

Le stress est monté en attendant mon tour. J’ai respiré très profondément et je me suis lancée en piste quand j’ai entendu mon nom et prénom à l’américaine, la classe ! J’ai tout donné, rien oublié, les minutes m’ont semblé secondes…  Quand la musque s’est arrêtée ? Un mélange de tremblements, de larmes retenues et de « wahou » se sont emparés de moi. Je me suis dit « Je l’ai fait » ! Je suis tombée dans les bras de Léa en sortant de scène !

 

Tu sembles avoir pris beaucoup de plaisir à vivre ce moment, alors quels sont tes projets pour la suite ?

Je ne sais pas encore… car c’est un très important investissement qui demande beaucoup d’énergie !

Mais l’idée d’aller chercher une médaille me tente assez !!! Car j’ai fini dernière et j’envisage clairement de ne pas en rester là ! On verra ce que l’avenir me réserve !

POST A COMMENT

*